Rapport d'activités PDF Imprimer Envoyer
Chaque année, lors de l'assemblée générale de l'association, un rapport sur les activités de l'année en cours est rédigé et présenté aux adhérents.
Vous pouvez accéder aux rapports des années précédentes :
Rapport d'activités de l'ANFE 2012

Représentativité de l'association

L'association stabilise cette année son nombre d'adhérents par rapport à l'année passé. Nous savons que la mise en accès libre des offres d'emploi est à l'origine d'une baisse significative ces deux dernières années. Nous sommes sensibles au nombre d'adhérents, car il est le gage d'une bonne représentabilité de la profession eu égard au nombre très important de nouveaux diplômés dans les années à venir. L'importance de l'adhésion militante est plus que jamais d'actualité et nous devons redoubler d'effort pour que l'association, qui est toujours aussi active, ne perde pas de sa légitimité devant les pouvoirs publics, ce qui remettrait en cause ses actions. Le relai des adhérents actuels est nécessaire pour communiquer ce besoin auprès de tous les ergothérapeutes jeunes et anciens.

Les adhérents

On dénombre, à l'heure de la rédaction de ce présent rapport, 800 adhérents. Au regard du nombre de professionnels formés, seul 10% participe à la défense et à la promotion de l'ergothérapie à travers l'association. Pourtant, c'est en partageant, en échangeant que le résultat est plus visible et bénéfique pour tous. Il est important d'aider l'ANFE à représenter plus d'ergothérapeutes, à mettre en valeur toutes les actions locales, à reproduire les événements réussis pour une meilleure visibilité auprès de nos confrères, des politiques et tutelles afin d'offrir un meilleur accès à l'ergothérapie pour nos citoyens.

L'équipe salariée

En janvier 2012, le service de formation continue s'est enrichi d'une nouvelle recrue au poste d'assistante de formation. Francesca Amadei a pris en charge, aux cotés de Florence Jeay et de Christophe Fossé, la gestion des demandes de formation inter établissement. Cette embauche fait suite à l'augmentation importante des demandes des établissements qui souhaitent une formation personnalisée pour l'ensemble de leurs équipes.

Déménagement du siège social de l'association

L'année de ses 50 ans, l'ANFE a vu aboutir un projet de longue date : déménager son siège social à Paris. Après un travail sur plusieurs mois de recherche de locaux adaptés aux besoins de formation et d'activités associatives, le choix s'est porté sur une surface brute à aménager entièrement. La conception des lieux et le suivi des travaux durant 6 mois ont nécessité un investissement important, tant en terme disponibilité (2 jours par semaine sur le chantier) qu'en terme d'investissement (51000€ pris sur les réserves financière de l'association). Le résultat est à la hauteur de l'engagement pris auprès des différents usagers du siège de l'ANFE, puisque les nouveaux locaux, d'une surface de 310 m2, répondent aux attentes d'accessibilité, de calme, de luminosité et de confort.

L'équipe salariée a organisé le déménagement et l'installation des nouveaux locaux fin juillet ce qui a permis de maintenir totalement l'activité de l'ANFE sans baisse de chiffre d'affaire.

Refonte des statuts de l'association et de ses outils de communication

La dernière Assemblée Générale nous a permis de débattre sur l'adaptation nécessaire de l'association face aux enjeux actuels et de mettre en lumière les besoins d'amélioration de la gouvernance et de la communication de l'ANFE.

Une action est engagée depuis l'année passée pour réécrire de nouveaux statuts. Il s'appuie sur l'étude commandée à l'Agence EXPERI. Un comité de pilotage représentatif des membres du Conseil d'Administration (Isabelle Hynaux, Guillaume Pelé, Christophe Buffavand, Hélène Hernandez, Catherine Joubert, Eric Trouvé) a été constitué et s'est réuni une fois par trimestre. Les travaux s'avèrent longs et fastidieux et nous avons décidé de prendre tout le temps nécessaire pour mener à bien ce projet. Un état des lieux sera présenté à la prochaine Assemblée Générale.

Parallèlement, l'association a fait appel à la société LC&A pour moderniser les outils de communication dans la continuité des travaux cités ci-dessus.

Le travail mené cette année par Serge Romeu Vice Président chargé de la communication, en collaboration avec des membres du BD et du CA et de la société LC&A, a porté sur la création et le choix de la signature accompagnant le nouveau logo : « Artisans de votre liberté »

Originellement, l'« artisan » est celui qui met son art au service d'autrui. Au sens figuré, Il est celui qui est l'auteur, l'origine de l'action. C'est dans cette acception que nous avons choisi d'utiliser ce mot. Il s'agit pour les ergothérapeutes de mettre leur art au service de la réalisation du projet de vie des personnes qu'ils accompagnent. En conjuguant leurs compétences et les souhaits de la personne, ils réalisent, ensemble, les actions nécessaires à son accomplissement. Les ergothérapeutes offrent ainsi aux personnes les moyens d'une indépendance et la liberté d'agir sur leur vie. Nous avons également choisi de parler de "votre liberté" car nous nous adressons au grand public, destinataire de ce message.

En parallèle, s'est opérée l'harmonisation de la charte graphique des outils de l'ANFE (courriers, signature mails, news letters, diaporamas, site internet, kakemonos, agenda, catalogue de formation... par Serge Romeu, Laurence Koch, Responsable de l'information, Catherine Laks, Directrice.

Le travail s'est prolongé par la réalisation de la plaquette et de l'affiche de la semaine nationale de l'ergothérapie, ainsi que l'écriture d'une nouvelle plaquette portant sur les études en ergothérapie par Hélène Hernandez. Progressivement de nouvelles plaquettes seront créées pour présenter aussi bien l'association que les différentes pratiques de l'ergothérapie.

Le Conseil d'Administration remercie tous les adhérents de leur soutien à ces démarches qui sont essentielles à la modernisation et la pérennisation de l'ANFE et de ses activités.

Représentation

Salons et colloques

Comme chaque année maintenant, l'ANFE a représenté l'ergothérapie et l'association sur les salons et manifestations suivantes : Salons AUTONOMIC, 4ème Congrès des professionnels de la gériatrie, différents forums de métiers... Comme l'année passée, il est important de souligner le recours nécessaire aux salariés de l'association pour tenir les permanences des stands, car les bénévoles se font de plus en plus rares. Nous les remercions tout particulièrement pour ce travail qui sert à rendre visible notre profession et place l'ANFE comme un organisme incontournable pour nos partenaires.

C'est Sabrina Téchéné qui a coordonné la session « ergothérapie » du congrès SOFMER 2012.

Par ailleurs, Jean Baptiste Albanese a présenté le 30 mai 2012 l'intérêt de l'ergothérapie dans la santé en entreprise lors d'une réunion de travail organisé par le Groupe Malakoff Mederic pour des responsables des services de santé au travail

Esméralda Gauthier a participé à la matinale de la grappe d'entreprises SOLIAGE le vendredi 6 Juillet 2012 pour présenter le rôle de l'ergothérapeute dans l'aménagement du domicile et le rôle de l'ANFE en tant qu'intermédiaire entre les seniors et les porteurs de projets.

Site WEB

Le site aussi a été relooké aux nouvelles couleurs de l'ANFE ! La progression de sa fréquentation continue avec en moyenne 25430 visites par mois, soit 8.5% de plus qu'en 2011 et 96240 visiteurs !

Il poursuit son enrichissement pour faciliter vos recherches documentaires, vos accès à la réglementation de notre profession, la formation continue et son inscription en ligne.

Si une rubrique ou des informations vous manquaient, n'hésitez pas à nous la soumettre en écrivant à l'adresse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Vie des délégations régionales

La place des délégués régionaux et départementaux n'est plus à démontrer dans la création des dynamiques locales et dans le partage d'information. Bien que conscients de la difficulté de trouver des ergothérapeutes engagés, les ergothérapeutes de terrain et le Conseil d'Administration en souhaitent pour autant le développement. Aussi, si votre département n'est pas pourvu de délégation, n'hésitez pas à proposer votre candidature, même en cours d'année.

Après le succès de la première édition de la Semaine Nationale de l'Ergothérapie, l'association s'est engagée l'année passée dans la reconduite de cet événement porté par les délégués. Cette deuxième édition a été organisée du 22 au 28 Octobre 2012, de manière concomitante à la journée mondiale de l'ergothérapie (27 octobre). Le thème développé portait sur l'accessibilité avec comme slogan « Bougeons pour l'accessibilité ». Une quinzaine de manifestations ont eu lieu dans toute la France.

Le service de Formation Continue (SFC)

Durant cette année, le Service de Formation Continue a poursuivi les objectifs suivants :

  • • Offrir aux ergothérapeutes un réel service professionnel en répondant au mieux aux réalités de la pratique : en 2012, 29 nouvelles formations sont proposées ;
  • • Répondre aux exigences des cadres et dirigeants tant en matière technique qu'en matière d'accessibilité aux formations proposées (formations inter-établissements et formations « à la carte » en intra-établissements) : la nouvelle assistante du service formation continue, Francesca Amadei, assure depuis le mois de janvier le suivi administratif de ces formations ;
  • • Maintenir une démarche prédictive des besoins de formation : 21 formations ont été ajoutées ou significativement améliorées pour 2013, en tenant compte des évaluations et des suggestions des professionnels.
  • • Permettre au plus grand nombre de professionnels, salariés et libéraux, d'accéder à des programmes de formation : des formations ont été délocalisées à la demande de groupes d'ergothérapeutes pour réduire leur temps de déplacement et leurs frais.
  • • Proposer des formations spécifiquement destinées aux ergothérapeutes et d'autres accessibles à un public plus large : les ergothérapeutes inscrits à nos formations sont de plus en plus nombreux, comme l'indique le tableau ci-dessous, et de plus en plus d'entreprises, bailleurs et autres professionnels hors champs sanitaire et médicosocial demandent des formations sur le handicap, l'accessibilité et la prévention. Certaines de nos formations destinées aux équipes pluridisciplinaires des MDPH sont référencées par la CNSA.
  • • Mutualiser nos compétences et moyens avec d'autres organismes de formation afin de proposer des formations communes à un plus grand nombre : des partenariats ont été poursuivis avec le CEREMH, Soft'Ages formation, l'IFE de Montpellier, le service formation de l'Université de Strasbourg, TFH formation, CREA Helb et , ou récemment signés avec C3S, l'IFPEK de Rennes, APF formation ;
  • • Promouvoir les compétences des formateurs ergothérapeutes : un partenariat a été signé avec Handibat développement pour que des ergothérapeutes référencés et formés par l'ANFE participent à la formation d'artisans désirant obtenir le label Handibat. Un projet de partenariat avec le CERAH est en cours de négociation pour que les ergothérapeutes contribuent à la formation de prestataires de service et distributeurs de matériels (PSDM), telle qu'elle a été définie par l'arrêté du 23 décembre 2011 relatif à la formation préparant à la fonction de PSDM, y compris les dispositifs médicaux, destinés à favoriser le retour à domicile et l'autonomie des personnes malades ou présentant une incapacité ou un handicap. D'autres partenariats sont en projet mais il est trop tôt pour les dévoiler.

Comme l'indique le tableau suivant, l'offre de formation et le nombre de stagiaires formés a presque doublé en dix ans, positionnant l'ANFE comme un leader dans le secteur. Nous remercions les formateurs et les stagiaires de leur confiance, car cette réussite est surtout la leur.

2005 2006 2007 2008 2009 2010

2011

2012

2013

Formations catalogue

(inter établissement)

61 61  68  58  75  86 91  94  98

Formations proposées

en intra établissement

8 9 6 12 10 17 11 16 16
Total des formations proposées 69 70 74 70 85 103 102 110 114
Nombre de stagiaires formés 647 569 772 967 991 1071 1251

 

Les programmes de formation 2012 et 2013 peuvent être demandés au secrétariat (01 45 84 33 21) et sont consultables sur www.anfe.fr. Dorénavant des nouveautés et de nouvelles dates sont proposées toute l'année.

Développement de la recherche et de la diffusion des savoirs

Recherche en ergothérapie

En 2007, une structure (la Cellule de Recherche Appliquée en Ergothérapie – C.R.E.A.P) dédiée à valoriser ces activités était d'ailleurs mise en place par le centre languedocien d'études et de formation avec le soutien de l'ANFE. Nous remercions ici Hadj Kalfat pour le travail efficace de coordination mené dans cette structure. Plusieurs travaux ont ainsi pu être valorisés.

Face à l'affluence des sollicitations, il s'avère néanmoins nécessaire d'organiser et de structurer cet accompagnement à la recherche. Ainsi d'aider l'association à définir une stratégie de développement scientifique et d'accompagnement de la recherche en ergothérapie en France, l'ANFE avait réuni en 2011 des ergothérapeutes impliqués dans la recherche sous toutes ses formes. Le groupe, constitué de 8 personnes (Marion Lambolez, Chantal Chavoix, Frédérique Poncet, Nicolas Biard, Jean Luc Blaise, Eric Sorita, Pascal Guillez, Hadj Kalfat) a permis de définir des moyens concrets permettant de soutenir la recherche et de faciliter la reconnaissance scientifique des travaux entrepris par les professionnels. Le Conseil d'Administration de l'ANFE doit désormais prioriser ces axes, structurer l'offre et allouer un budget afin de concrétiser ce soutien à la recherche dans le cadre de la nouvelle gouvernance.

Ainsi, l'idée de collaborer à la mise en place de la plateforme de recherche ERGODOC est remise en question à cause de sa pertinence dans le contexte actuel des études rénovées d'ergothérapie et des vrais besoins des professionnels.

L'ANFE a signé une convention qui a permis de débloquer une enveloppe budgétaire de 40 000€ sur 3 ans en échange d'un engagement à mettre en œuvre des actions visant l'amélioration des pratiques des ergothérapeutes dans le domaine des AVC et de la maladie d'Alzheimer. L'ANFE s'est également engagé à compléter cette somme de 10%, notamment pour assurer les frais de fonctionnement des différents projets. Par rapport à la prévention des AVC, l'ANFE a sélectionné 4 équipes hospitalières pouvant mener l'évaluation d'indicateurs de qualité présélectionnés par la HAS (Lyon, Toulouse, Bordeaux et Paris Pitié-Salpêtrière). Pilotées par Jean Michel Caire, chaque équipe recevra pour cela une dotation financière de 2800€. De plus l'ANFE soutient l'élaboration d'une revue bibliographique internationale sur l'utilisation et l'impact des activités quotidiennes à domicile dans la pratique ergothérapique auprès des personnes AVC (2000€). En ce qui concerne la maladie d'Alzheimer, l'association a choisi de participer à la validation du volet expertise de l'habitat du BME (10000€) qui permettra de mieux comprendre les paramètres d'un retour à domicile d'une personne âgée en fonction de ses handicaps. De plus, l'ANFE a retenu le programme préconisé dans l'étude de Maud Graff d'une haute qualité métrologique afin de la développer en France. Pour cela l'association a développé un programme de formation spécifique aux ergothérapeutes en 2012 pour renforcer leurs compétences et a choisi de traduire les écrits de Maud Graff, notamment le livre expliquant le programme (8 00€) qui devrait voir le jour très bientôt.

L'ANFE a par ailleurs été sollicitée par la SFTAG (Société Française des Technologies pour l'Autonomie et Gérontechnologies) pour participer au projet ETTA-TEM (Education Thérapeutique et Technologies pour l'Autonomie-Troubles de l'Equilibre et de la Marche). C'est Esméralda Gauthier qui a été missionnée pour participer à ces travaux.

Exercice professionnel

Décret d'exercice

Après la proposition refusée en 2001 par le ministère de l'époque, l'ANFE a décidé de remettre à l'ordre du jour la rédaction d'un décret d'exercice rénové pour la profession, tenant compte des avancées apportées par le référentiel métier et des enjeux en termes de responsabilité des professionnels. Un groupe de travail mis en place par Catherine Joubert, Vice-présidente chargée de l'exercice professionnel, et Hélène Hernandez, Vice présidente chargée de la formation s'est constitué. Le groupe s'est réuni cinq fois et espère remettre une proposition de texte finalisée à l'administration cette année.

Pratiques avancées

Pour faire face au manque de médecins dans les années à venir, de nombreux rapports ont préconisé ces dernières années la création de nouveaux métiers de santé, entre les paramédicaux et les médecins, afin de réaliser des actes jusqu'à présent réservés à ces derniers. Il s'agit de miser sur une complémentarité des compétences sans redondance avec les métiers existants avec un mode d'exercice professionnel et des responsabilités identifiées. La mise en place de pratiques avancées pour les auxiliaires médicaux semble dorénavant une voie de développement valorisée par les Ministères de la Santé.

En cohérence avec l'élaboration et la définition du référentiel métier, l'ANFE s'est engagée à prolonger ce travail par l'écriture de pratiques avancées et de programmes de formation conduisant les professionnels à celles-ci. Un groupe de travail s'est ainsi constitué sous la responsabilité d'Hélène Hernandez et un séminaire de travail a pu être organisé.

Instance Cadres

Portée par Arnaud Schabaille, les travaux de l'instance cadre se sont exclusivement centrés sur la réforme de la formation cadre de santé.

Depuis 15 mois et après de nombreuses réunions les travaux d'élaboration du référentiel de compétences des cadres arrivent presque à leurs termes.

Les prochaines réunions au ministère de la santé des groupes de travail comprenant des représentants cadres des différentes associations et syndicats représentatifs de la profession et des employeurs du secteur de la santé et du secteur médico-social seront destinées à l'élaboration progressive des indicateurs et critères d'évaluation permettant de décliner le programme de formation des futurs cadres de santé.

Il reste donc un travail conséquent à produire et à valider et même si les réunions de l'instance cadre n'ont pu se dérouler cette année, il n'en reste pas moins que les échanges par mail ont été riches et la participation des cadres efficace dans la relecture et la critique des documents de travail.

Aujourd'hui et à titre d'information le référentiel présente une formation cadre unique avec deux spécificités :

• l'encadrement le management et la gestion des équipes de soin comprenant les cadres de proximité, les cadres coordonnateur et les cadres de pôles ;

• l'encadrement la formation et la responsabilité pédagogique comprenant les cadres formateurs les cadres responsables pédagogiques et les cadre directeurs pédagogiques.

Il reste un long travail à accomplir et à valider pour le référentiel de formation et la validation du niveau de sortie Master 2.

Le projet de l'instance cadre pour 2012-2013 est de fédérer les cadres autour de ce projet et d'organiser des réunions permettant de :

• valider le référentiel de compétences dès la validation de celui ci par le ministère et l'ensemble des représentants des groupes de travail ;

• recueillir les avis et éléments concrets permettant de préparer au mieux les prochaines réunions sur la mise en place des critères d'évaluation amenant à la production du référentiel de formation.

L'échéance finale de production est annoncée par le ministère pour la fin 2013. La participation de toutes et tous sera un atout pour faire avancer ces travaux et nous compterons vivement sur vous pour nous aider dans cette tâche d'importance.

Instance Exercice libéral (IEL)

L'instance exercice Libéral poursuit son essor, avec un nombre croissant d'adhésion. Après la sortie du livre "Du projet à .... l'installation en libéral", l'ANFE a choisi d'offrir un exemplaire à chacun des adhérents de l'Instance Exercice Libéral qui compte 120 membres.

Un annuaire amélioré permet aux parents et aux familles de chercher un ergothérapeute selon ses spécificités depuis le site anfe.fr.

Une enquête a également été réalisée cet été auprès des adhérents pour mieux cerner leurs attentes et construire les actions de demain.

L'avenir de cet exercice reste à encadrer : venez y participer avec vos expériences de terrain. ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Groupe expertise

Le groupe expertise est formé à ce jour d'ergothérapeutes experts judiciaires, experts en conseils d'assurance et de sapiteurs, issus de l'ANFE et du SYNFEL. La composition de ce groupe a évolué au fur et à mesure des années.

Le groupe constate que les ergothérapeutes concourants à l'expertise sont en attente sur les sujets suivants :

• Responsabilisation des professionnels avec la mise en place d'un guide de bonnes pratiques.

• Information, voire mise en garde, des ergothérapeutes DE sur la spécificité de l'expertise médico-légale : celle-ci ne s'improvise pas et les missions confiées aux ergothérapeutes sont encore faibles à ce jour.

• Communication et reconnaissance de notre spécificité auprès des autres professionnels concourants à l'expertise ; ouverture plus large des DU de réparation du dommage corporel aux ergothérapeutes.

• Echanges sur nos pratiques et suivi de l'actualité médico-légale.

Depuis la création du groupe les actions suivantes ont été réalisées :

• Réalisation et diffusion d'une plaquette d'information sur cette nouvelle pratique à destination des ergothérapeutes DE.

• Réalisation de diaporamas d'informations présentés lors des journées pratiques de Nancy et dans des les IFE.

• Exploitation d'un questionnaire mis en ligne sur les sites ANFE et SYNFEL sur les ergothérapeutes concourants à l'expertise.

• Rédaction et envoi de courriers auprès des doyens de facultés de médecine pour ouvrir les DU de réparation de dommage corporel ; ces courriers n'ont pas eu de retours mais nous avons observé de nouvelles ouvertures de DU aux ergothérapeutes.

• 4 articles vont être publiés en 2013 dans la revue ergOThérapies.

Le groupe expertise constate à ce jour qu'il est parfois difficile de réunir les ergothérapeutes pratiquant l'expertise médico-légale mais également de les faire écrire.

Un module complémentaire spécifique ergothérapie dans une formation de diplôme universitaire de dommage corporel dans une faculté a été crée. Nous regrettons que cette action isolée n'ai pas fait l'objet de contacts et de sollicitations des deux instances représentatives de profession: ANFE/SYNFEL.

Édition

Une réunion de coordination est réalisée avec André Cohen, responsable des éditions Solal, chaque mois depuis novembre 2011. Il contribue à l'amélioration du suivi des projets.

De plus, après de nombreuses sollicitations d'auteurs l'année dernière, il semblait plus que nécessaire de réunir des membres du Comité Scientifique qui est à la base de notre processus éditorial. Une remise à plat du fonctionnement et de la validation des projets a été réalisée en avril. Ce travail a été présenté lors du Conseil d'Administration du 16 juin.

Le développement de la collection « vivre au quotidien » était très attendu. Après la parution de « Vivre au quotidien avec la maladie d'Alzheimer » d'Eric Trouvé, cette dernière s'est enrichie au deuxième semestre 2012 d'un quatrième Livret « Vivre au quotidien avec des troubles de la déglutition » de Virginie Ruglio. De nombreuses idées sont avancées pour la compléter, nous avons toujours besoin d'auteurs sur des thèmes divers.

La collection « Ergothérapies » attend pour la fin de l'année un ouvrage de Sylvie Meyer. Nous avons également quelques projets à différents stades d'avancement. Ces derniers complèteront certainement la collection dans les années à venir.

Isabelle Pibarot publiera très prochainement un recueil Hors Collection.

Nous avons créé également une 4ème collection. Les lecteurs y retrouveront les ouvrages relatifs aux « Méthodes, techniques et outils d'intervention de l'ergothérapeute » en rapport avec l'UE 4 du référentiel de formation mais aussi les thèmes des UE 5 et 6 « Méthodes de travail » et « Intégration des savoirs et posture professionnelle de l'ergothérapeute ». Au final, une collection dédiée à la formation initiale et à la formation continue, ainsi qu'aux publications de bilans et évaluations. Celle-ci va se constituer rapidement de 2 ouvrages, dont l'un est écrit par un collectif d'ergothérapeutes belges.

Des auteurs francophones de Belgique et de Suisse, ont choisi SOLAL et l'ANFE. Nous avons reçu également un projet d'écriture conjointe entre ergothérapeutes français et québécois. Nous y voyons le signe du succès de notre mission, de nos collections, de l'efficacité de notre diffusion. La volonté de l'ANFE est bien sûr de porter les écrits des ergothérapeutes francophones de tous pays.

Le nouveau partenariat entre Solal et les éditions De Boeck (www.deboeck.com), engagé cette année, va décupler notre communication, nous ne pouvons que nous en réjouir.

La revue ergOThérapies

La revue ergOThérapies a publié dans l'exercice 2011-2012, 39 articles qui ont mobilisé au total 73 auteurs dans des domaines très diversifiés. Quatre thématiques originales ont été traitées : n° 44 Couple-Parentalité et Handicap ; N°45 Exercice en libéral ; N°46 Ergothérapie en Afrique ; n° 47 La mobilité ; Numéro Hors série : concours du meilleur mémoire portant sur l'application du modèle KAWA de Michael Iwama en pratique clinique auprès d'une population gériatrique.

Le concours du meilleur mémoire est l'occasion de valoriser des travaux de qualité réalisés par les étudiants. Nous avions prévu de prendre contact avec les IFE pour qu'ils incitent les étudiants à postuler à ce concours.

Le numéro portant sur l'ergothérapie en Afrique a offert une belle ouverture vers d'autres horizons. Nous sommes fiers d'avoir osé ce pari, réussi, et nous saluons l'énorme travail de terrain et de coordination pour ce numéro original, assumé par Rozenn Botokro qui a rendu cette aventure possible.

Globalement, pour l'ensemble des numéros parus cette année les auteurs ont bien répondu à nos propositions de thématiques et pour produire des écrits, souvent à plusieurs mains, de qualité. Par ailleurs, le nombre d'articles proposés spontanément (hors thématique) a aussi augmenté, ce qui nous permet d'améliorer notre « fond de roulement d'articles » et donc le temps dont dispose les membres des comités de rédaction pour la lecture et les corrections avec les auteurs. Ceci permet d'améliorer la qualité globale des publications de la revue et d'être en mesure de faire des choix parmi les articles soumis afin répondre à notre projet éditorial. Ceci confirme enfin le potentiel de publication des ergothérapeutes français ou francophones qui souhaitent collaborer avec nous. Ainsi, la possibilité de publier des travaux d'ergothérapeutes en français représente un intérêt non négligeable face au nombre important de revues ergothérapiques et d'articles publiés en langue anglaise mais qui ne sont pas toujours facilement accessibles aux lecteurs.

L'équipe de rédaction est constituée de 9 membres qui sont engagés bénévolement et sans faille tout au long de l'année pour que la revue existe. Sarah Béguin assure la coordination logistique de la revue en tant que secrétaire salariée à temps partiel. De nombreux autres correspondants participent au comité de lecture qui apporte son soutien à la relecture et à l'appréciation de l'ensemble des articles qui sont soumis à la revue. Notre équipe de rédaction s'est enrichie en fin d'année d'un nouveau membre, Tracey Rehling-Beattie, qui est ergothérapeute anglaise, intervenant à la fois en Angleterre et en France. En plus d'apporter son enthousiasme et sa bonne humeur, sa présence au sein de l'équipe ouvre la possibilité d'échanges mutuellement enrichissant sur l'avance de la recherche et des pratiques basées sur des preuves en ergothérapie au niveau international.

Concernant les aspects du fonctionnement de la revue sur lesquels nous devons nous pencher dans les mois à venir, nous avons notamment des difficultés récurrentes pour sortir la revue dans les temps avec des décalages de plusieurs semaines par rapport aux échéances attendues. Cette année, ce problème a été renforcé par le changement de charte graphique liée à la nouvelle présentation de l'ANFE, à la coordination du numéro sur l'AFRIQUE, et à la nouvelle couverture dont la forme finale est encore en discussion. Nous espérons une amélioration de ces délais lors du prochain exercice.

Représentation interprofessionnelle

UIPARM

L'ANFE poursuit sa participation aux travaux de l'UIPARM à travers les personnes de Tiaré Ader et Hélène Hernandez, missionnées pour cette instance. Les travaux de cette organisation permettent d'alimenter les réflexions internes à l'association et de coordonner des actions communes. Les échanges de cette année ont porté sur la réingénierie des diplômes paramédicaux et sur la formation des cadres de santé et leur référentiel métier.

Hélène Hernandez est intervenue lors de la Journée Nationale d'Études et de Réflexion sur la coopération entre professionnels de santé et sur les pratiques avancées (mars 2012 – Paris).

L'UIPARM a fêté cette année ses 20 ans et l'ANFE était bien sûr présente à la soirée d'anniversaire organisée le 22 mars dernier.

Haut Conseil des Professions Paramédicales

C'est Hélène Hernandez (ANFE) qui représente la profession en tant que titulaire et Gabriel Gable (SIFEF) en tant que suppléant. Les réunions de l'année ont été consacrées à :

• Réexamen du décret et de l'arrêté relatifs au diplôme d'État de pédicure-podologue : application en septembre 2012.

• Réexamen de l'arrêté relatif au diplôme d'État de manipulateur en électroradiologie médicale : application en septembre 2012.

• Modification du décret d'exercice des manipulateurs en électroradiologie médicale.

• Arrêté relatif à la formation des gestionnaires de cas dans les MAIA.

• Textes sur le développement professionnel continu : centre de gestion, comité scientifique et élection des représentants. Catherine Joubert et Serge Romeu sont élus au conseil de surveillance, Hélène Hernandez, Pascaline Fradelizi et Olivier Martin sont désignés au comité scientifique.

• Nomination des représentants ergothérapeutes au HCPP : Hélène Hernandez (ANFE, titulaire), Christine Orvoine (SIFEF, suppléant), Tiaré Ader (ANFE, suppléante).

Relations et représentations internationales

La WFOT

La représentation de l'ANFE à la WFOT était composée cette année de Rozen Botokro et de Karelle Bois. La première activité des délégués WFOT est de faire transiter dans les deux sens les informations et données mises à jour entre la WFOT et l'ANFE. La WFOT communique beaucoup et c'est plus d'une centaine de messages qui ont été reçus cette année. Certains messages ont donc été relayés et traduits concernant les adhésions, la reconnaissance des instituts de formation, le rapport annuel, les 60 ans de la WFOT, les activités de communication, la journée mondiale de l'ergothérapie le 27 octobre, le congrès mondial de 2014, le projet ressources humaines, le nouveau site de la WFOT, le bulletin de la WFOT etc. Un article de synthèse est paru dans le dernier bulletin de l'ANFE.

Rozenn Botokro a participé au Council Meeting avec les délégués du monde entier et le bureau directeur de la WFOT durant une semaine à Taïwan en mars 2012. Les participants ont traités plus de 150 sujets différents et voté une trentaine de motions. Durant ce Council Meeting, l'ANFE a présenté et soutenu la candidature de l'ANFE pour accueillir le congrès mondial de 2018 en France. En effet, un groupe de travail s'était constitué tardivement mais efficacement (Eric Sorita, Tracey Rehling, Yannick Ung, Karine Riguet, Rozenn Botokro, Arnaud Schabaille, Eric Trouvé) pour déposer une candidature de qualité pour ce grand moment de l'ergothérapie mondiale. Malheureusement, notre candidature n'a pas été retenue mais il faut se souvenir que nous avons presque réussi. Un rapport synthétique du Council Meeting et un article concernant notre candidature ont été publiés dans LME.

Nous continuons à participer au groupe de traduction en français dont la responsable est Isabel Margot (Suisse) et Karelle Bois a traduit un document officiel de la WFOT en français.

Le COTEC

L'instance COTEC a été représentée durant le précédant exercice par Nathalie Cherel et Jean Philipe Guihard. Les délégués européens se sont réunis à 2 reprises cette année. Le 56ème meeting COTEC s'est déroulé à Athènes en octobre 2011. Si Nathalie Cherel n'a pu s'y rendre en raison des grèves en Grèce, elle a représenté l'ANFE lors du 57ème meeting de Stockholm en Suède, les 22 et 23 mai 2012.

COTEC poursuit ses actions pour valorisée et rendre plus visible l'ergothérapie en Europe. Le conseil souhaite avoir davantage de poids auprès des sphères décisionnelles européennes. Pour cela, il a opéré une grande restructuration interne, dont la première étape a été un changement de statut de l'organisation en 2011 et la collaboration avec une société de lobbying. Les termes de la nouvelle constitution du COTEC ont fait l'objet d'un fastidieux travail d'échanges et de modifications durant l'année. Le conseil a adopté un nouveau plan d'action politique pour 2012-2016.

COTEC a recueilli l'adhésion de 2 nouveaux pays : la Bulgarie et l'Estonie, portant désormais à 29 le nombre de pays membres.

Par ailleurs, COTEC et ENOTHE ont décidé d'unir leurs forces. Un groupe de travail a donc été constitué, et a pu se réunir à plusieurs reprises pour mettre au point leur collaboration. Les deux organisations travaillent à l'élaboration d'un portail web commun « OT Europe ». Ils ont d'ailleurs annoncé le déroulement du 10ème et futur congrès européen COTEC-ENOTHE, en juin 2016 à Galway, en Irlande.

Enfin, COTEC a publié une brochure « OT and STROKE » présentant les bénéfices d'une prise en charge en ergothérapie auprès d'un patient souffrant d'un AVC. Celle ci est disponible sur le site www.cotec.com, /informations leaflets/. Elle est la première d'une série sur laquelle COTEC poursuit son travail.

L'année a été également rythmée par la préparation du 9ème congrès européen d'ergothérapie qui avait pour thème « Diversité de l'ergothérapie pour l'avenir ». Il s'est tenu du 24 au 27 mai dans la capitale suédoise. L'événement a réuni plus de 900 ergothérapeutes venus de plus de 50 pays différents. Environ 550 interventions, se sont succédées durant ces 4 jours et ont pu attester de la diversité des pratiques et des recherches... Autant de rencontres, d'échanges riches d'enseignement et porteurs d'enthousiasme pour la profession.

Cette année, COTEC a célébré son 25ème anniversaire. En lien avec l'année européenne « vieillir sainement et activement ». Le conseil a lancé un concours d'affiche pour sa campagne d'information. Nous remercions Amélie Saragoni pour avoir soumis son poster. Si celui ci n'a pas été retenu pour illustrer cette campagne, il a été très apprécié.

Tout au long de l'année, l'instance COTEC poursuit les échanges avec les autres délégués européens autour des différents projets en cours. L'instance œuvre pour la diffusion de l'information sur l'actualité de l'association française au sein du groupe COTEC. Par le biais de sa boite mail, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , l'équipe continue de répondre aux nouvelles questions posées.

Les autres actions menées cette année

Création des nouveaux Instituts de Formation en Ergothérapie

L'ANFE a vue ses efforts aboutir dans la promotion d'ouverture de nouveaux centres de formation pour soutenir le développement de la profession et conjurer la pénurie.

C'est ainsi que 7 nouveaux IFE ont rejoint les 10 instituts existants, portant à 800 le nombre d'étudiants formés chaque année dorénavant. Hélène Hernandez, Pascal Guillez et Eric Trouvé suivent les projets en lien avec plusieurs équipes régionales. Nous souhaitons la bienvenue aux IFE de Saint Denis de la Réunion, Clermont-Ferrand, Mulhouse, Hyères-Toulon, Limoges, Marseille et Tours. Trois autres ouvertures sont annoncées d'ici 2015 (Evreux, Toulouse et Laval) afin de compléter le maillage régional français. Il reste à mettre en œuvre une nécessaire sensibilisation des professionnels à l'accueil de stagiaires. L'ANFE a cosigné avec le SIFEF un communiqué de presse à ce sujet en début d'année scolaire.

Assises Nationales de l'Ergothérapie

L'association s'était engagée dans la reconduction de ce grand rendez-vous des ergothérapeutes et les 2èmes Assises ont eu lieu les 24 et 25 novembre 2011 à Paris.

Le comité scientifique, composé de Pascal Guillez, Eric Trouvé, Sandrine Toupart, Karine Riguet, Anne Lise Camiul, Isabelle Perretant, Cécile Dandurand et Ludovic Jamet, aidé des salariés et de nombreux autres bénévoles ont offert à la profession deux très belles journées dont beaucoup d'ergothérapeutes se souviendront.

Sur le thème de la recherche en ergothérapie, les 550 participants ont pu découvrir de grandes pointures dans le domaine, tant français qu'étrangers. Une réussite confirmée par ces derniers.

Les 8 sessions et les séances plénières ont permis de mettre l'accent sur des résultats de recherches, d'outils et de méthodes.

Les actes ont été publiés dans une nouvelle collection de l'éditeur Solal, impulsant encore un peu plus l'écriture professionnelle ergothérapique.

Anniversaire de l'ANFE

Le 25 novembre 2011, l'ANFE fêtait ses 50 ans... Déjà... Que de chemin parcouru !!! De nombreux ergothérapeutes se sont rassemblés pour l'événement, des plus jeunes, au plus anciens dans la profession. Cette soirée fût l'occasion de rencontres, de retrouvailles, d'échanges, de commémorations, mais aussi de rires et d'amusement ! Clôturant les 2èmes Assises de l'ergothérapie, elle fût aussi une belle passerelle pour débuter l'année 2012 avec engouement réservant à ses organisateurs et à ses participants de beaux discours de ceux qui furent à l'origine de l'aventure de l'association en 1961.

Cette soirée des 50 ans, tout comme celle des 40 ans en décembre 2001, restera gravée dans la mémoire de chacun de ses participants mais également dans la mémoire collective en parachevant une année 2011 riche de projets et d'avancées. Beaucoup de travail reste à faire pour faire perdurer l'œuvre de l'association, mais gageons que la soirée des 60 ans sera riche en émotion comme le fût celle des 50 ans.

Aides-techniques et technologies de la compensation

La CNSA poursuit son grand chantier sur la réforme de la tarification et la préconisation des fauteuils roulants. Guillaume Pelé participe activement à ces travaux se faisant l'avocat des ergothérapeutes dans le nouveau processus qui sera mis en œuvre. Une publication est envisagée à la fin de cette année. Bien que soutenu par des associations d'usagers, notre désir de prescrire ces dispositifs s'oppose cependant à la crainte de devoir créer des actes en libéral par la CNAM. L'argumentation développée a toutefois permis de communiquer auprès de tous les acteurs du domaine, ce qui n'avait jamais été fait auparavant. Une première pierre a été posée, il s'agit maintenant de continuer la démonstration du bien fondé de nos requêtes.

Deux textes législatifs ont redéfini les règles d'éthique et de bonne pratique dans le domaine de la distribution des aides techniques et des dispositifs médicaux, en rendant obligatoires le recours et la présence de certains professionnels paramédicaux (Infirmiers et Masseurs Kinésithérapeutes) pour garantir la qualité, la sécurité et l'hygiène dans le processus de distribution de matériel (ex. : matériels de ventilation et de nutrition entérale).

L'absence de la mention des ergothérapeutes dans ces textes nous semble dommageable pour les patients concernés, étant donné la compétence des ergothérapeutes en matière de préconisation d'aides techniques, aussi indispensable que celle des Infirmiers et Masseurs Kinésithérapeutes pour les tâches et matériels cités.

Notre crainte est que les distributeurs et prestataires de services fournissant ces matériels, n'emploient plus que les paramédicaux préconisés par la loi à défaut des ergothérapeutes. Un courrier a été adressé au Ministère dans ce sens par Guillaume Pelé et Catherine Joubert, sans que la réponse apporte une position claire.

L'ANFE a été convoquée en début d'année par la commission de sécurité des consommateurs pour une audition sur la sécurité des monte-escaliers. Adeline Weller a ainsi pu expliquer la démarche de préconisation des ergothérapeutes et repréciser le cadre d'utilisation de ces appareils. Cette audition a été mise en place suite à des requêtes de consommateurs sur des dysfonctionnements sur les monte-escaliers. Le rapport de toutes les auditions va permettre à la commission de sécurité de rendre un avis.

Réforme des études

En février, l'ANFE s'insurgeait dans un courrier commun avec SIFEF auprès de la Conférence des présidents d'université (CPU) quant au projet de décret écartant les étudiants entrés en formation en 2010 de la délivrance du grade de licence. Malheureusement, le texte est sorti en l'état cet été.

Pendant la campagne présidentielle, Eric Trouvé (ANFE) et Gabriel Gable (SIFEF) ont été reçu par Catherine LEMORTON, députée chargée par le parti socialiste de recueillir les observations des corps professionnels de la santé afin de construire le programme du parti sur le sujet.

Depuis, l'ANFE a demandé à être reçue par le nouveau cabinet pour expliciter son positionnement suite aux annonces faites aux masseurs-kinésithérapeutes et orthophonistes par le précédant ministère (réforme du recrutement, valorisation de la première année de sélection par 60 ECTS, construction de Masters de pratiques avancées). Eric Trouvé a été reçu en octobre dernier conjointement avec l'UNAEE, le SIFEF et le SYNFEL. Les conseillés techniques rencontrés ont expliqué que le ministère actuel valorisera le travail de collaboration entre les métiers de la santé et des propositions faites conjointement entre toutes les professions paramédicales. L'arbitrage de Marisol Touraine n'a pas été fait quant aux sujets évoqués, mais cette rencontre nous a permis de défendre notre point de vue.

Hélène Hernandez et Eric Trouvé ont également participé au Comité de suivi de la réforme des études en octobre. Il s'agissait de recenser les dysfonctionnements éventuels et de déterminer les indicateurs permettant de suivre la mise en place de la réforme et de sa réussite.

Tiaré Ader a participé pour l'ANFE aux réunions nationales du Dispositif Sportifs de Haut Niveau (3 réunions annuelles) qui requiert des représentants professionnels afin de donner un avis sur les dossiers présentés.

La WFOT doit agréer tous les 5 ans les centres de formation en ergothérapie et délègue pour cela la procédure à l'association nationale du pays. C'est donc Hélène Hernandez qui a préparé les dossiers des 9 derniers instituts créés en France et l'ANFE recommandera leurs agréments puisqu'ils respectent les standards minimum de formation demandés par la WFOT.

Défense du droit d'utilisation de certains bilans en ergothérapie

Suite à la décision des ECPA de ne pas commercialiser la batterie d'évaluation NEPSY II aux ergothérapeutes, l'ANFE et le SYNFEL ont demandé une rencontre afin de défendre notre droit d'utilisation. C'est Valérie Barray qui représentera l'ANFE lors du RDV programmé le 26 novembre.

Lobbying

Hélène Corlay, déléguée Bretagne, Marie Christine Détraz et Eric Trouvé ont rencontré le Député Gwendal Rouillard afin d'évoquer les différents sujets de préoccupations de la profession aujourd'hui en France. Le député s'est proposé d'être le porte parole de la profession à l'Assemblée Nationale.

Cet automne, Guillaume Pelé, Délégué Lorraine et Eric Trouvé ont rédigé plusieurs courriers à l'attention de Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée aux personnes handicapées, et Michèle Delaunay, Ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l'Autonomie, en rapport au futur projet de loi Autonomie. Un argumentaire actualisé sur les propositions de la profession, ainsi que le dossier sur les données probantes en ergothérapie ont été ainsi transmis à la commission des affaires sociales de l'assemblée nationale et des personnes chargées de rédiger les futures orientations de la Loi.

Suite à cette démarche, il a été demandé à l'ANFE de produire 5/6 fiches synthétiques concernant nos recommandations et préconisations en terme de prévention. Guillaume Pelé, Serge Romeu, Fabrice Nouvel, Frédéric Morestin, Jean Michel Caire et Eric Trouvé ont pu élaborer ainsi des propositions concrètes argumentées. Nous espérons que cette contribution permettra d'orienter efficacement les futures dispositions réglementaires et de promouvoir l'ergothérapie dans les nouveaux dispositifs dévolus aux personnes âgées.

Label Handibat

Les CAPEB ont mis en place un label « Handibat » afin de valoriser le travail réalisé par les entreprises du bâtiment dans le cadre de l'aménagement du domicile des personnes en situation de handicap. Pour obtenir ce label, les entreprises doivent suivre une formation dans laquelle les CAPEB ont souhaité qu'un ergothérapeute puisse intervenir pour expliquer le rôle de chacun des intervenants (ergothérapeute, entreprise, financeur) et être un référent local. A cet effet, HANDIBAT Développement qui gère ce label, et l'ANFE ont signé un partenariat le 13 juin 2012 lors du salon Autonomic de Paris. L'ANFE propose aux ergothérapeutes adhérents, déjà investis dans le champ de l'aménagement du domicile, une formation à faible coût leur permettant de devenir formateur pour le compte de HANDIBAT développement et de participer aux commissions locales de demande de labellisation.

Entretien avec la SMABTP

La SMABT (mutuelle d'assurance du bâtiment et des travaux publics) et la FFB (fédération française du bâtiment) nous ont convié à un RV informel afin d'exposer le cadre et la nature de la prestation d'un ergothérapeute en matière d'aménagement du lieu de vie.

L'exposé fait par Isadora Dony, salarié d'une MDPH et l'Elisabeth Hercberg, gérante d'une SARL, associé aux dispositions figurant dans le référentiel de compétence et d'activité à conforté nos interlocuteurs dans l'idée que l'ergothérapeute pourrait être assimilé à un maître d'œuvre. Si cette position s'avérait exacte, l'ergothérapeute serait soumis à la responsabilité décennale des constructeurs et donc à son obligation d'assurance. A l'issue de ce RV, l'ANFE a décidé d'approfondir cette question en faisant appel à un juriste spécialisé en droit de la construction pour mesurer les risques encourus.

Prix Malakoff Médéric

Pour la deuxième fois, l'ANFE a été sollicitée pour faire partie du comité de pilotage de ces prix et pour la première fois au jury de ces prix. Ces prix ont pour ambition de faire découvrir les bénéfices apportés par les technologies afin d'en faciliter l'adoption par le grand public et récompenser des projets ou services visant à la préservation de la qualité de vie à domicile des personnes âgées.

Trois prix ont été décernés le 23 novembre 2011 en présence d'Adeline Weller, membre du Jury pour l'ANFE.

Recommandations professionnelles

Cette année, l'ANFE a été sollicitée par la HAS pour participer au groupe d'expert sur la sclérose en plaque. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre dans le cadre de l'élaboration d'une nouvelle gamme de productions « les parcours de soins », destinées aux professionnels et aux patients. Fabien Rochet, qui travaille pour « Réseau Neuro Centre » association qui intervient auprès des patients, représentera l'ANFE.

Suivi du Plan Alzheimer

Eric Trouvé a assisté au bilan du plan Alzheimer organisé à l'Elysée par Nicolas Sarkozy, alors Président de la République. Le Nouveau gouvernement a promis de continuer les efforts entrepris et les ergothérapeutes doivent toujours se mobiliser pour faire connaître leur place dans les nouveaux dispositifs.

Hadj Kalfat a également participé pour l'ANFE le 9 juillet 2012 à une réunion portant sur une étude-action sur l'architecture et l'accompagnement en EHPAD à l'initiative de l'ANESM (Agence Nationale de l'Evaluation et la qualité des établissements Sanitaires et Médico-sociaux).

Suivi du Plan AVC

Depuis la première réunion de suivi du Plan AVC le 06 juillet 2010, l’ANFE est présent sur la réflexion nationale autour de la filière AVC aussi bien auprès de l’HAS, de la DGOS que de l’ANESM. De nombreuses actions du plan AVC sont réalisées ou en cours de réalisation. Un certain nombre d’entre elles pourront être impactées par les réflexions transversales menées dans le cadre d’autres plans de santé publique sur des thématiques communes comme par exemple : « Qualité de vie des malades chroniques », « participation sociale et inclusion de tous » et « Education thérapeutique ». Nous pouvons noter qu’une équipe d’ergothérapeutes s’est constituer pour répondre présent aux différentes réunions d’élaboration du plan AVC. Depuis un an et demi de suivi, nous déplorions que les axes prioritaires développés dans le plan AVC était exclusivement tournées vers la prévention des risques liée à l’AVC, les premières heures d’urgence après l’AVC, le suivi sur les sept premiers jours, omettant la phase de rééducation et la phase de réadaptation après des séquelles jusqu’à deux ans après l’AVC. L’année 2012 marquera une véritable prise de conscience que la réflexion ne peut être que sur une approche médicale clivée du sociale mais aussi sur une approche « client-centrée » qui donne la parole aux usagers, aux associations d’usagers et à leurs familles. Cette année des recommandations sur la rééducation ont été élaborées avec trois ergothérapeutes pour nous représenter (Amandine Cook). Le lundi 3 septembre 2012, lors de la réunion dédiée au suivi du Plan AVC a été acté l’objectif pour l’année 2012-2013 de travailler autour du développement de l’accompagnement en soin des personnes AVC et de leurs familles dans le cadre du retour au milieu de vie. Jean-Michel Caire est présent régulièrement aux réunions d’élaboration de nouvelles propositions alternatives à l’accompagnement médico-social des personnes AVC. Le lien entre l’HAS, la DGOS et le ministère de la santé nous fait percevoir des propositions prometteuses sur le soutien d’unités mobiles spécialisées d’évaluation de réadaptation où les ergothérapeutes ont une place prépondérante et sur la possibilité d’actes avec une base de remboursement pour les ergothérapeutes dans le suivi des personnes AVC. Ce qui était une utopie il y a quelques années pourrait se concrétiser dans les cinq ans à venir … Enfin nous soulignons le travail fait en collaboration avec la SOFMER sur l’ETP de l’AVC qui a donné lieu à une publication dans les Annals of Physical and Rehabilitation medicine en août 2012 : Therapeutic patient education for stroke survivors: Non-pharmacological management. A literature review.

 

Groupe de travail Accessibilité des Cabinets médicaux

Mme PROST-COLETTA a sollicité Elisabeth Hercberg pour représenter l'ANFE dans un groupe de travail destiné à diffuser un guide concernant l'accessibilité des cabinets médicaux et paramédicaux.

Ce groupe de travail réunissait outre les personnes du ministère, des représentants des associations de professionnels comme les médecins, les dentistes, les infirmiers, les orthoptistes, les masseurs kinésithérapeutes, les orthophonistes, les ergothérapeutes....

Ce guides a été diffusé en octobre 2012 et il est accessible sur le site de l'ANFE rubrique réglementation. Il permet à tout professionnel souhaitant ou étant installé en libéral de connaitre les obligations réglementaires à respecter pour l'accessibilité de son cabinet à partir du 01/01/2015. Il précise aussi les dérogations possibles.

C'est donc maintenant qu'il faut s'y préparer !

Groupe de travail du CSTB sur la « douche accessible »

C'est la suite et fin du groupe lancé en 2010 chargé d'éditer un guide complémentaire à la législation sur les douches accessibles des ERP et bâtiments d'habitation. Il a été validé par le ministère de l'équipement et DGUHC et mis en ligne en septembre 2012 et est disponible sur le site de l'ANFE. C'est une référence technique et pratique sur la compréhension du texte de loi et les exigences de construction pour le neuf.

Groupe de travail « Cadre bâti » de l'observatoire de l'accessibilité

Le groupe de travail a rendu en juin 2012 ses conclusions de travail notamment concernant l'impact de la législation sur les petits espaces et logements.

Le 2 octobre 2012, Philippe Bas, Président de l'Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle, a remis son second rapport à Mme Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion. L'Observatoire fait 37 préconisations au Gouvernement pour accélérer la mise en accessibilité des équipements, services et établissements auxquels s'applique l'échéance de 2015, prévue par la loi du 11 février 2005. Il souhaite tout particulièrement appeler son attention sur la nécessité :

• d'un accompagnement des petites communes,

• d'une garantie du droit au transport,

• d'un cadre pour la mise en accessibilité des sites Internet.

Il appartient au Gouvernement, en concertation avec les associations représentant les personnes handicapées, de prendre les dispositions utiles pour que les objectifs de l'échéance 2015 soient réalisés.

Mis à jour le Lundi, 10 Décembre 2012 12:14
 
Copyright © 2014 ANFE. Tous droits réservés.


Association Nationale Française des Ergothérapeutes